PARENFANT tout simplement

16 octobre 2020

Sous l'orage...

Un président annonce l'interdiction de l'école à la maison l'an prochain... avant le projet de loi et le vote!

Ici, cela apporte inquiétude, angoisse et questionnement pour l'an prochain. Les réactions sont multiples sur la toile ou entre nous. 

Pourtant quelque chose me dérange : je me retrouve à me battre et m'inquiéter pour un lointain futur improbable... au détriment de notre présent d'unschoolers. Ai-je vraiment la force et l'énergie pour ce combat ? Cela me décentre. M'épuise même. 

Aujourd'hui j'ai besoin de temps, de lenteur et de douceur. Je traverse mes épreuves,  je regarde mes blessures, je suis dans un temps de guérison vital et urgent. 

Aujourd'hui s'il y a urgence, c'est celle d'amour, de douceur, d'écoute, d'ancrage et d'alignement. Alors face à une lutte qui s'organise, je choisis de revenir à moi-même, à cette blessure immense que je soigne, à ce livre que j'écris et que je souhaite partager bientôt...quand le moment sera venu !

Posté par terraline à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


02 octobre 2020

Mon corps qui sait

Resized_20200805_204737

Mon corps sait ce qu'il lui est arrivé, il s'en souvient, sans aucun doute.

Et peu importe si la tête doute, si les pensées se perdent dans les doutes et les hypothèses, les fantasmes ou les rêves.

Peu importe même si je ne veux pas voir ou pas savoir, si j'oublie un événement douloureux, si je le refoule.

Mon corps sait et se souvient.

Dans les moindres détails, de ce qui l'a marqué, touché ou blessé.

chaque cicatrice compte. Et plus encore celle qui est tue, cachée, enfouie.

Car pour être réparée ou guérie ou apaisée, chaque blessure a d'abord besoin d'être vue, massée, aimée.

Alors j'apprends à me fier le plus souvent possible à mon corps et à mes ressentis.

Je sens la gorge qui se noue, le ventre qui se noue, un muscle qui se crispe ou au contraire un coeur joyeux qui rayonne qui s'ouvre, l'enthousiasme débordant qui surgit pour un projet, une idée, une rencontre.

Ainsi je sais le chemin à suivre, si je suis seulement ce corps qui se meut et s'émeut.

Posté par terraline à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 octobre 2020

Savourer l'instant

 

 




En ce premier jour d'octobre, c'est le temps d'un bilan de notre premier mois en unschooling.

D'abord, je me souviens de nos baignades acharnées dans plusieurs lacs, simplement notre trio ou avec d'autres amis.

Les enfants ont passé des heures dans l'eau, à apprendre seules à nager de mieux en mieux, à jouer ensemble, à aller sous l'eau, mais aussi à faire du paddle, à tenir debout en équilibre, à pagayer, à diriger le paddle, et bien sûr à se raconter des histoires, de bus, ....

Dehors c'est aussi des moments de promenades, d'explorations, de grimpe dans les arbres et d'imagination.

Avec des amis qui ont des chevaux, les filles ont expérimenté les balades à cheval.

Maintenant que l'automne est là, avec ces pluies et ces températures plus fraiches, je mesure la chance d'avoir profité de chaque grain de lumière et de chaleur, d'avoir pu vivre selon la météo.

Surtout cette année j'ai beaucoup lâché prise sur notre programme et organisation.

Chaque jour apporte quelque chose, d'habituel ou de nouveau, de confortable ou non.

En regardant mes enfants j'apprends à me laisser surprendre par l'instant et l'envie du moment.

Adulte, je pense enocre souvent en terme de bilan ou de programme pour l'année, le mois, la semaine et le jour en cours.

Et ce faisant, je zappe aussi le moment présent.

Combien de fois suis-je au présent, vraiment présente, en train de savourer l'instant qui est là ?

Il y a plusieurs jours, je me suis prise en flagrant délit de jalousie et c'était chouette car j'ai réalisé combien j'étais jalouse de mes enfants qui passaient leur journée à faire ce qu'elles voulaient ! Et j'ai réalisé en même temps que je m'empêchais de faire ce que je voulais... que je me trouvais des excuses pour reporter ce qui était vraiment important. Sincèrement, ce ne sont pas mes enfants, ni les tâches quotidiennes qui m'empêchent de faire ce dont je rêve, mais simplement moi-même, mes peurs.

La peur d'oser, de me montrer, la peur d'échouer mais aussi celle de réussir, d'être vue.

Le quotidien nous offre des milliards de possibles et d'opportunités. Il ne tient qu'à nous de nous en saisir...

MERCI

 

Posté par terraline à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 mai 2020

A l'intérieur

DSCF9809

Face aux circonstances, aux aléas,

je choisis de laisser le monde extérieur, les avis multiples et contradictoires,

et je me concentre sur l'intérieur, sur mon monde intérieur.

Là dedans, mon enfant intérieur ne demande qu'à être écouté,

une vie riche et infinie grouille, vit se transforme

quelque chose mûrit, agit, vibre, grandit.

C'est maintenant le temps de reprendre ma vie à pleines mainss

Car tout est à l'intérieur, le confinement, la mort, la peur, la colère, tout comme la paix, la foi, l'enracinement ou la sagesse.

Il n'y a rien à changer dans le monde, qui ne soit à changer en moi.

Comment je veux vibrer à l'intérieur ? Comment j'exprime mes émotions ? Comment je les écoute ?

Comment je choisis de vivre ce moment ? Comment je suis présente à moi-même comme à mon entourage proche ?

Comment j'accepte ce qui m'arrive ou comment je le refuse et comment je dépense une énergie folle pour résister à ce qui est ?

 

Alors au coeur de mon coeur, je me pose et j'attends, bercée par le hamac dans le jardin, en lien avec l'arbre qui me soutient.

 

 

Posté par terraline à 17:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 avril 2020

Ecole fermée

IMG_5513Pour tous maintenant l'école est fermée,

pour nous elle est désormais fermée tout le temps depuis cette année,

ici nous avons choisi le unschooling, ni école en classe ni même à la maison.

Car chacun est responsable de sa vie et de ses activités.

En ces temps intérieurs, mes enfants peuvent passer des journées

à jouer aux legos ou playmo, à inventer des histoires, à construire, à reconstruire, à imaginer, à parler, à s'inventer.

Ils aiment écouter des histoires.

Ils aiment aussi échanger avec leur grand-mère, avec d'autres enfants par Internet.

Pendant ce temps, je tente de faire de même, de m'inventer aussi à chaque instant...

Quand je me suis lancée dans la fabrication toute simple de carnets à partir d'une seule feuille de brouillon,

mon élan a déteint sur mes deux enfants, qui se sont mis à faire de même, pendant une heure ou deux.

C'est ce que je cherche, non pas à leur proposer des activités pour qu'elles apprennent,

mais plutôt à faire ce qui me plait ou rien, et à les laisser libre de faire quelque chose ou aure chose.

Bien sûr tout n'est pas simple, fluide, parfait ....

pourtant je suis heureuse de ces choix.

Et j'accepte cette vie comme elle est avec ses incertitudes et ses imperfections, ses noeuds et ses dénouements, ses émotions qui traversent.

Bref, cette vie est parfaite comme elle est!

Parce que j'apprends chaque jour à m'aimer comme je suis, exactement et pareil pour mes enfants...

c'est un chemin merveilleux et surprenant, étonnant, chauqe fois différent...

 

Posté par terraline à 14:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


29 avril 2020

Mon enfant intérieur

 

IMG_5500

 

En ce temps propice à l'introspection,

bien à l'abri à l'intérieur de moi-même,

j'ai rencontré cette semaine ce petit être merveilleux,

mon propre enfant intérieur.

Il était en colère, incompris, inconsidéré..

car malgré mes moments de créativité entre peintures, dessins, écritures, écoute de mes émotions,

j'ai réalisé combien je le laissais tomber, combien il était en colère de passer toujours en dernier, après tout le monde.

D'abord faire plaisir en quête d'amour à l'extérieur,

et puis sauver les autres, tous ces enfants qui souffrent, enfants ou adultes,

comme si je n'étais pas importante,

comme si je ne m'autorisais à m'écouter que quand tous les autres s'étaient tus...

Je sais maintenant que l'enfant en moi

attend cet amour inconditionnel de moi-même simplement

et d'aucun autre.

Je suis la seule à pouvoir combler ce manque d'amour

 IMG_5501

M'ont aidée une vidéo de Camille Griselin, hypnothérapeute

https://www.youtube.com/watch?v=VUq4hzCHRUE

et un livre Renouez avec votre enfant intérieur de Margaret Paul

 

Et voici deux citations sur l'enfant et l'adulte intérieurs de ce livre :

L’Enfant intérieur représente la partie de nous qui est sensible, vulnérable, régie par l’émotion. Ce sont nos tripes. C’est ce que nous sommes à la naissance, c’est notre noyau, notre personnalité naturelle, riche de tous nos talents, de notre instinct, de notre intuition, et de nos émotions. – Margaret Paul

L’Adulte est la partie de nous qui pense logiquement et accumule le savoir et l’expérience au fil des années. C’est notre intellect, notre cerveau gauche, notre conscience logique, analytique. C’est le penser et l’agir, par opposition au sentir et à l’être qui sont les domaines de l’Enfant. L’Adulte se préoccupe de faire plutôt que d’être, d’agir plutôt que d’éprouver. – Margaret Paul

Merci à elles ! Et merci à mon enfant intérieur !!

Collage à partir d'images sur internet

Carte du jeu THE MYSTICAL SHAMAN ORACLE CARD DECK

Posté par terraline à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 avril 2020

Affronter mes peurs...

IMG_2232Et si au lieu de toujours dépasser mes peurs, les enfouir, les surmonter,

je m'arrêtais, pour les regarder, les écouter, les voir vraiment,

les entendre aussi, les laisser s'exprimer ?

Quand j'ai peur, mon ventre se noue

et la dernière fois, une image m'est venue :

j'étais seule, profondément seule, isolée et abandonnée, perdue au milieu d'un univers hostile.

Une sensation si forte qu'elle me mettait à terre, qu'elle me pliait en deux...

 

 

 

 

IMG_3330

Et si, au lieu de fuir mes peurs,

je prenais le temps de les écouter,

de les regarder,

de les vivre dans mon corps ?

C'est aussi une façon de considérer mon enfant intérieur

avec amour, de le reconnaitre, de l'accueillir,

quelles que soient les émotions qui le traversent....

 

 

 

 

 

 

 IMG_3177Je me rappelle de la dernière fois que j'ai pleuré et ces pleurs ont été salutaires. C'était la nuit, ma plus petite fille hurlait dans la nuit car son eczéma la brûlait, la piquait, la grattait. Et je ne pouvais ni la toucher ni vraiment l'apaiser. Je me sentais démunie au plus profond de moi et en même temps je m'en voulais tellement de ne pouvoir résoudre cet eczéma qui nous ennuie la

nuit surtout, qui perdure et nous fatigue tous. Mais ces larmes m'ont apaisée, m'ont permis de dire à ma façon mon impuissance, mon désespoir, ma rage aussi devant cette douleur intarrisable, criante.

Et si pleurer m'aidait à évacuer le trop plein d'émotions ?

IMG_2631

Posté par terraline à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 avril 2020

La force du printemps

IMG_2333

En cette période de confinement, la force du printemps est bien là dehors avec l'éclosion de toutes ces fleurs et couleurs.

Et cette force du printemps est aussi là en moi, à l'intérieur de mon être, au plus profond.

C'est cette flamme qui brûle et m'anime de l'intérieur. 

Ce sont ces projets qui germent doucement délicatement qui osent sortir de terre, apparaître, presque imperceptiblement.

Une transformation se fait, se mûrit à l'intérieur, loin du monde social, des rencontres et des voyages extraordinaires à l'extérieur.

Car oui, la vie palpite ici en dessous dans le coeur dans mon corps dans mon intimité

et je plonge avec délice dans cette intériorité retrouvée préservée que je peux enfin savourer goûter découvrir.

La suite sera différente, elle ne m'intéresse pas maintenant.

Ici je vis, j'apprécie je cueille je goûte délicatement et je m'entoure d'une douceur infinie.

Le futur s'écrit au présent dans ces instants pleinement vécus aujourd'hui.

Merci mille fois!

Posté par terraline à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 juillet 2019

Une année dans une école démocratique

mains_et_pied_d_ana_

Pour l'année scolaire 2018 - 2019, nous avons décidé de tenter l'aventure d'une année en année démocratique, l'année de son ouverture.

Je vous résume ici les grands principes de base :

tous les enfants sont ensemble, dans distinction par âge et vivent leur journée comme cela leur plaît.

Au sein des réunions, chaque enfant a une voix, comme les adultes présents.

Les adultes ne sont ni enseignants ni animateurs mais facilitateurs. Ils accompagnent le vivre ensemble et la construction individuelle.

Dans notre école, nous avions choisi de nous réunir deux fois par jour, tous ensemble, pour souder le groupe :

- chaque matin, un cercle pour dire comment ça va aujourd'hui et pour donner nos idées du jour, nos envies à partager

- chaque soir, un cercle pour pratger notre top, moment préféré de la journée et notre flop, moment le moins apprécié

 

 

Posté par terraline à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 avril 2018

Mon dilemme d'enseignante face à la Liberté pour apprendre

 

ombre et lumière sous la fontaine

 

Comment être et rester une enseignante, disponible et à l'écoute, mais aussi "prof" quand je partage avec Carl Rogers nombre de ses points de vue sur l'apprentissage ????

 

 

"

  • Mon expérience m'a montré que je ne puis pas enseigner à quelqu'un d'autre comment enseigner.
  • j'ai l'impression que le seul apprentissage qui influence réllement le comportement d'un individu est celui qu'il découvre lui-même et qu'il s'approprie
  • cet apprentissage ne peut être communiqué directement à autrui
  • je ne trouve plus aucun intérêt à être enseignant
  • J'ai fini par considérer que les résultats de l'enseignement sont ou insignifiants ou nuisibles.
  • je ne m'intéresse qu'à apprendre moi-même, et de préférence des choses importantes qui exercent une influence réelle sur mon comportement personnel
  • je retire beaucoup de profit à apprendre
  • je constate qu'une des meilleures façons pour moi d'apprendre, bien que ce soit la plus difficile, consiste à abandonner mon attitude défensive, au moins provisoirement, pour essayer de comprendre comment une autre personne conçoit et éprouve sa propre expérience.
  • Une autre façon d'apprendre est, pour moi, d'exprimer mes incertitudes, d'essayer de clarifier mes problèmes, pour ainsi me rapprocher de la signification réelle que semble avoir mon expérience
  • c'est comme si je me laissais porter par ce que j'éprouve, dans une direction qui se révèle positive, vers des buts que je ne discerne qu'obscurément, tout en essayant de comprendre la signification actuelle de ce que j'éprouve.

il faudrait renoncer à enseigner.

il faudrait renoncer aux examens, aux notes et aux points, aux diplômes en tant que preuves de compétences."statue en bord de marches

 

 

Tout en critiquant une façon d'enseigner, il me semble percevoir l'idée qu'on "enseigne" en apprenant soi-même ou plutôt que l'autre peut apprendre à nos côtés si nous sommes aussi un apprenant... laissant l'enseignant, l'apprenant a alors tout son temps pour apprendre !